Entre Humanisme et Héroïsme… 

Mardi 20 janvier 2015, Monsieur Lassana Bathily se fait naturaliser Français. 

Rappel des faits: Lassana Bathily est le sauveur des otages de la supérette hyper casher victime d’une attaque armée. 

Cela m’a menée à la question suivante: qu’est-ce qu’être Français? 

Une récompense ? Un simple titre? Se gagné-ce? Un honnête citoyen? Un honnête résident de l’État Français? 

N’y voyez pas de la mauvaiseté, pour moi chaque individu devrait pouvoir jouir des diverses beautés que nous offre notre Terre Mère, et civilement, chaque individu devrait pouvoir obtenir la nationalité qu’il souhaite ( en imaginant que cela n’augmente pas les répartitions géographique ). Mais avec cette actualité je m’interroge. Doit-on être un super héros pour être naturalisé? Si oui, que devient l’act héroïque ? Que reste-t-il de l’Humanisme ? Celui-ci n’est il pas désintéressé? 

Qu’en pensez-vous? 

Yasmine Bouigoumane 

Publicités

La Chrétienté oubliée ?

Juifs et Musulmans. Qu’en est-il de l’autre grand monothéisme des origines de notre chère France?

Quelques témoignages? Vous sentez-vous mis à l’écart, vous, Chrétien(ne)? Pensez-vous qu’il soit normal que la religion historique du pays soit aujourd’hui au troisième plan? Place à l’opinion!

Yasmine Bouigoumane

Introspection 


« Lorsque des événements comme la prise d’otages à la supérette HyperCasher ont lieu, je suis soumises à plusieurs émotions et réactions. La première réaction: le silence. L’ébahissement. Ce à quoi j’assiste est il bien réel? Existé-ce? Au delà des reportages diffusés dans les JT, cette fois je me suis sentie en immersion. Mon empathie était alors à son plus haut niveau. Dans quel état sont les otages? Peur? Tristesse? Chock? Les trois? Quoi d’autre? Ensuite la voix du journaliste me fait recouvrer peu à peu l’ouïe. « Acte antisémite ». Le fait même que ce groupe de mots fasse partie du vocabulaire est un crime. Pourquoi qualifier de tels abominations? Je ne peux m’empêcher de faire le parallèle avec ma propre vie, ma propre éducation. Comment en arrive-t-on à la haine de l’alter-ego selon des prétextes ethniques et religieux? En psychologie, on parle de l’effet miroir. C’est le fait de se voir à travers l’autre. Et quand l’autre nous tient une image désagréable de nous-même, notre ego cherche à évincer le miroir plutôt que travailler sur lui-même. C’est plus simple. Chez Juifs et Musulmans, on entend les mêmes discours, les mêmes insultes. « Sale race ». « Il faut tous les brûler ». Et si, ce qui les agaçaient, était de se ressembler? Il suffirait d’une lettre, d’un A comme Amour, pour nous rassembler. »

Yasmine Bouigoumane

Mais qui est Charlie?

« Je suis Charlie ». C’est le slogan qui est sur toute les bouches, les pancartes, les photos de profile, les t-shirt. L’hommage rendu aux victimes de la publication Charlie Hebdo est à l’origine de ce qu’on peut appelée aujourd’hui un vrai mouvement. Un mouvement politique, un mouvement sociétal, un mouvement identitaire, un mouvement humain, enfin un mouvement médiatique. Médiatique du fait que les médias ont réussi à soutenir cet engagement mais aussi pour le combat mené aujourd’hui pour la liberté de la presse. Charlie, c’est les victimes. Charlie, c’est Lassana Bathily. Charlie, c’est les manifestants. Charlie, c’est les militants. Charlie, c’est les familles des victimes. Charlie, c’est les héros policiers. Charlie, c’est ces caméras qui nous ont plongés au cœur de l’action. Charlie, c’est le début d’une nouvelle ère. Charlie, c’est l’avenir. L’à-venir. L’impact de cet événement a commencé place de La République, à Paris, mais aussi à Marseilles, à Londres, à New York. L’Union, le Combat sont les premières réactions, porteuses d’un avenir optimiste. L’Union et le Combat contre les violences et les clivages. « On n’a pas peur » criait-on. Et, je dis, on ne se taira pas. Charlie est précurseur. Bâtissons, ensemble, cet avenir en partageant nos savoir, nos besoins, nos croyances, nos coups de gueule. Exprimons nous librement via ce que je souhaite être le nouveau Titre Français. Charlie, c’est vous. 

Yasmine Bouigoumane